Événements actuels

Conférences antérieures

Colloques antérieures

Tournée de conférences

Tournées de conférences dans les établissements d’enseignement postsecondaire

C’est en 1988 que l’Association des greffiers parlementaires du Canada et le Groupe canadien d’étude des parlements (GCÉP) se sont unis pour la première fois afin d’engager les greffiers des institutions législatives fédérales, provinciales et territoriales pour aller à la rencontre des étudiants dans les universités et les collèges canadiens afin de leur parler du rôle du pouvoir législatif dans un gouvernement de type Westminster. Depuis, plusieurs engagements à travers le pays ont menés à des discussions intéressantes et productives.

Les deux organismes sont heureux de collaborer à cette initiative car ils estiment qu’elle représente pour les étudiants une occasion unique de mieux comprendre la dynamique du système parlementaire à un moment crucial de son évolution. Nous espérons que les professeurs et les étudiants trouveront très instructif ce programme présenté par du personnel parlementaire professionnel et expérimenté.

Rôle des greffiers

Les membres d’institutions législatives sont appuyés dans leurs fonctions par des « greffiers au bureau ». Ceux-ci offrent des conseils non partisans en matière de procédure au Président de l’assemblée législative et à tous les parlementaires. Les greffiers exercent également d’importantes fonctions liées à la gestion administrative de l’assemblée législative pour laquelle ils travaillent. Ils ont une connaissance directe et un point de vue unique sur les nombreux aspects de la démocratie parlementaire canadienne.

Pourquoi inviter un greffier?

Autant les professeurs que les étudiants ont parlé de l’importance d’avoir accès à des spécialistes aguerris de la procédure parlementaire pour leur parler de la nature, du rôle et de la fonction du Parlement ainsi que de notre système de démocratie parlementaire. Ce programme unique offre aux étudiants l’occasion de discuter avec un haut fonctionnaire du Parlement et de mieux appréhender les rouages des institutions démocratiques modernes.

En quoi consistent les tournées de conférences?

Cette activité est une initiative menée conjointement avec les universités ou les collèges concernés. Sous réserve de considérations opérationnelles et budgétaires, les deux organismes parrains (l’Association des greffiers parlementaires du Canada et le Groupe canadien d’étude des parlements) trouvent un conférencier (un greffier fédéral, provincial ou territorial), et l’université ou le collège se charge de l’organisation de l’événement. Les frais de déplacement des greffiers et autres dépenses connexes sont généralement assumés par le Groupe canadien d’étude des parlements, avec le soutien des associations législatives, au besoin.

Les présentations sont offertes dans divers formats, notamment sous la forme d’exposés spéciaux devant des groupes d’étudiants, de conférences pendant les heures normales de cours ou de séminaires pour les étudiants de cycles supérieurs (ou de premier cycle, selon la pertinence de leur domaine d’études). L’approche la plus courante consiste à utiliser les heures de classe régulières et à faire venir des invités supplémentaires lorsque souhaité.

Quels sujets peut-on y aborder?

Les sujets portent généralement sur le système canadien de gouvernance, la démocratie parlementaire et la procédure parlementaire. Voici quelques-unes des questions pouvant être couvertes :

  • l’histoire et l’évolution de notre système parlementaire,
  • le travail d’un organe législatif et de ses membres,
  • une introduction à la procédure parlementaire et au Règlement,
  • les rôles du gouvernement et de l’opposition,
  • le rôle des greffiers et les perspectives de carrière dans un organe législatif,
  • les décisions de la Présidence et les précédents parlementaires.

Comment participer au programme?

Les enseignants que ce programme intéresse peuvent remplir le formulaire d’inscription pdf (106 ko, 1 page) en y indiquant toutes les informations pertinentes.

Les demandes seront traitées dans leur ordre d’arrivée. Il est recommandé de soumettre les demandes pour des présentations à l’automne (de septembre à décembre) au plus tard le 15 septembre, et celles pour des présentations en hiver (de janvier à avril) au plus tard le 15 janvier. On s’efforcera autant que possible de satisfaire aux demandes présentées au-delà de ces dates limites.

Besoin d’informations supplémentaires?

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le GCEP.

© 2015 Groupe canadien d’étude des parlements